Raccourcis

Appel à projet pour trois subventions de recherche de la Fondation Écologie d'Avenir - Institut de France


Du 04 mar 2019 au 24 mai 2019

Fondation Écologie d'avenir

Appel à projet pour trois subventions de recherche de la Fondation Écologie d'Avenir - Institut de France



La Fondation de l'Institut de France "Écologie d'Avenir" a été créée en 2011 à l'initiative du professeur Claude Allègre avec le but d'associer les réflexions philosophiques, scientifiques et économiques dans le domaine de l’écologie.

 

Après avoir organisé de nombreux colloques scientifiques, le conseil d'administration de la Fondation a souhaité pour l'année 2019 apporter une aide financière à des recherches de haut niveau à réaliser dans le domaine de l'écologie par des équipes scientifiques d'universités ou d'établissements publics de recherche français. Les projets doivent se situer hors du domaine du climat en accord avec les statuts de la Fondation.

 

Trois subventions de 60 000 euros chacune seront attribuées pour ces projets de recherche après

évaluation par le jury.

 

Le chef du projet ne devra pas avoir plus de 45 ans à la date du 31 décembre 2019. L'originalité des projets sera un élément déterminant pour leur évaluation.



24 mai 2019 : date limite de réception des candidatures à adresser

 

  • sous forme électronique à benjamin.zaluski@institut-de-france.fr
  • avec une version papier adressée par courrier postal à M. Benjamin Zaluski, Fondation Ecologie d’Avenir, Institut de France, 23 quai de Conti, 75006 Paris.

Le dossier doit comporter :

 

  1. le projet de recherche pour une durée de deux ans (8 pages maximum, références comprises),
  2. le curriculum vitae du responsable du projet (2 pages maximum),
  3. une sélection de 10 articles du chef d'équipe,
  4. une lettre du directeur du laboratoire ou de l'institut donnant son accord pour mener ces recherches au sein de l'institution.

(Les trois premiers documents doivent être rédigés en Times 12, intervalle simple, ou autre typographie

équivalente).



- En option, il est possible de fournir une liste de quatre rapporteurs potentiels et d'indiquer un risque

possible de conflits d'intérêt avec une ou deux équipes de recherche, françaises ou étrangères.