Raccourcis

Séance solennelle de rentrée des cinq Académies 2013


Le 22 oct 2013

Institut de France

Tous les ans, le mardi le plus proche du 25 octobre, date de la création de l’Institut de France en 1795, les cinq Académies qui le composent se réunissent sous la Coupole pour leur séance solennelle de rentrée.

Cet événement est l’occasion pour l’Institut "où tous les efforts de l’esprit humain sont comme liés en un faisceau" (Ernest Renan, 1867) de réaffirmer ses valeurs et son rôle dans le perfectionnement et la diffusion des savoirs.

Les délégués des cinq Académies y prononcent un discours sur un thème choisi collégialement, vu par le prisme de leur spécialité.

Le thème choisi cette année est : "Le Passé est-il passé ?".

Programme

Ouverture par M. Jean-Marie Dentzer, président de l’Institut, président de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

"Le passé, entre obsession et oubli" par M. Georges-Henri Soutou, délégué de l’Académie des sciences morales et politiques

Le passé est constamment réinterprété, reconstruit. Cela vaut au niveau individuel comme au niveau collectif. Le discours politique repose sur une analyse du présent, un projet pour l’avenir, mais aussi sur une vision reconstruite du passé, tantôt sciemment, tantôt par un processus complexe de triage, de mémoire selective, de réinterprétation.  

Discours de M. Georges Henri Soutou

"Un passé encombré et fragile" par M. Paul Andreu, délégué de l’Académie des beaux-arts

Si le présent existe, il nous échappe. Pour notre conscience, il n’y a que du passé, ou, de manière plus précise, que des traces du passé. Les techniques n’ont pas cessé de modifier les rapports que nous entretenons avec elles. Les œuvres d’art sont-elles entraînées dans ces bouleversements récents, changent-elles ? Sans doute pas. La création et le passé conservent leurs relations de toujours et ne peuvent exister l’un sans l’autre. Dans la création, ce n’est plus le temps qui passe mais nous, à travers lui.  

Discours de M. Paul Andreu

"Le Temps passe-t-il ?" par M. Thibault Damour, délégué de l’Académie des sciences

La conception habituelle du Temps est que "le temps passe", c’est à dire s’écoule irréversiblement et continuellement du passé vers le futur. Cependant, la science nous suggère que ce "passage du temps" est un épiphénomène illusoire.  

Discours

"Les "mémoires" du présent" par M. Bernard Pottier, délégué de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Le langage marque par des signes spécifiques les catégories de référence au "passé", en nombre et en qualités propres à chaque langue. Les métaphores langagières, illustrées par de nombreux écrivains, montrent comment l’homme conçoit les relations entre les époques qui gravitent autour du Présent, lequel englobe des lieux de mémoire : le souvenir, l’imaginaire ou le rêve.  

Discours

"Le Passé est-il présent ?" par M. Philippe Beaussant, délégué de l’Académie française

Mots-clés: 

Les actualités


Le 29 Nov 2017

Le 29 Juin 2017

Institut de France

Les Inattendus ABNL

Du 15 au 30 Juin 2017

Du 05 Mai au 15 Juil 2017

Le 22 Mar 2017