Raccourcis

Subventions 2017


Du 01 Jan 2017 au 31 déc 2017

Fondation Masalina

En 2017, la Fondation Masalina a soutenu les vingt associations suivantes :

  • Fondation Espérance Banlieues Pierre-Bénite pour l’ouverture d’une classe de 6e dès septembre 2017 au sein de l’école indépendante privée et laïque « Le Cours La Passerelle ». Cette école alternative dont l’objectif est de prévenir le décrochage scolaire et d’intégrer les enfants en grandes difficultés, accueille actuellement 19 élèves du CP au CM2 au cœur du quartier dit « sensible » de Hautes-Roches dans la banlieue Sud de Lyon. 
  • L’Association La Pierre Blanche de Conflans-Sainte-Honorine pour l’agrandissement de la Banque alimentaire qui met actuellement à disposition de 152 familles à très bas revenus des denrées prélevées auprès de supermarchés du voisinage. La Banque alimentaire ravitaille également la cuisine communautaire des personnes accueillies et hébergées par l’association (450 en 2016), la subvention contribuera également à aménager cinq nouvelles salles à manger d’une capacité totale de 130 personnes.
  • Le Samu social de Paris afin de contribuer aux travaux de rénovation et de réhabilitation du bâtiment Babinski au sein de l’hôpital Charles Foix d’Ivry sur Seine qui permettra d’héberger dignement, soigner, nourrir et accompagner près de 200 personnes en situation de grande détresse, notamment des femmes seules, des sans-abris vieillissants et des familles peu autonomes avec leurs enfants.
  • L’Association The Real Me qui a pour objet le développement personnel et artistique de femmes victimes de la prostitution via la musique et le chant. La subvention contribuera au financement des projets artistiques 2017/2018 tels que l’organisation de concerts dans des salles parisiennes, la production d’un EP de huit chansons avec des artistes de 1er plan, des ateliers de chant, l’organisation d’une tournée à travers toute la France sur 15 jours…
  • L’Association La Celle pour l’achat et l’aménagement d’un nouvel appartement à Alès (30100) qui permettra d’accueillir 8 à 10 personnes supplémentaires en situation très précaire dans des conditions décentes. C’est ainsi que 140 personnes seront hébergées sur les différents sites d’accueil de l’Association.
  • L’Association Par le Monde qui à travers son projet citoyen « Le voyage de Pelico par le monde », s’adressant à tous les enseignants et tous les élèves de primaire, propose une ouverture culturelle via un voyage numérique qui leur permet d’échanger avec d’autres enfants de France et du monde autour de leur quotidien et de leurs cultures.  La subvention contribuera à  l’achat et l’aménagement d’un mini-bus « La Pelico mobile »  qui permettra le déplacement des intervenants auprès des classes françaises partenaires du projet.
  • L’Association Parentibus pour le financement d’un second bus Parentibus, espace de vie sociale itinérant dans les communes du Centre Manche et du Marais qui arpentera un territoire nouveau et limitrophe où une paupérisation de la population urbaine et rurale a été constatée. 
  • L’Association Halage qui intervient dans les domaines de l’insertion sociale et professionnelle dans le secteur des espaces verts au travers de chantiers d’insertion de formation pour adultes et de jardins solidaires. La subvention permettra de financer le projet « insertion et biodiversité sur le chantier de la Petite Ceinture ferroviaires de Paris » qui consiste à faire réaliser, par une équipe en parcours d’insertion formant huit personnes, dix jardins et écrins de biodiversité.
  • L’Association SOS Casamance pour :
  1. la construction de quatre salles de classe dans le village de Diabir en Casamance qui permettra d’accueillir les 150 élèves de l’ancienne école construite en banco (terre pâteuse) qui n’a pas résistée aux pluies intempestives de ces derniers mois. Cette nouvelle école construite en dur permettra d’accueillir dans les meilleures conditions possibles ces enfants.
  2. le projet d’accompagnement linguistique, notamment des cours d’alphabétisation et l’accès aux droits pour les femmes immigrées du quartier de la Goutte d’Or à Paris. Des permanences pour l’aide administrative seront assurées chaque semaine. 
  • L’Association Ludo-Bougou-Geneviève Danté pour la création d’une ludothèque dans une école maternelle et primaire du village de Kollé situé à 50 km au sud de la capitale malienne Bamako. 1140 enfants âgés de 3 à 12 ans pourront bénéficier de cette nouvelle ludothèque adaptée à leur âge et à leur culture.
  • L’Association Solidarité Enfance Khmère pour la construction d’un second bâtiment de quatre nouvelles classes dans l’école secondaire de Stoeng au Cambodge. Chaque année l’effectif de l’école augmente de 20% d’où la nécessité de l’agrandir. L’école accueille actuellement 200 collégiens.
  • L’Association Koma Regree France pour la construction de 18 blocs sanitaires pour 18 familles en situation de pauvreté extrême dans la province de Battambang au Cambodge. Ces sanitaires appropriés préviendront ainsi les risques de maladies. De plus, un soutien alimentaire et des produits de premières nécessités seront distribués à ces familles.   
  • L’Association Kinésithérapeutes du Monde pour :
  1. l’amélioration du dépistage et la qualité de la prise en charge des enfants infirmes moteurs cérébraux dans la région de Cox’s Bazar au Bangladesh. Jusqu’à 300 enfants seraient concernés par ce dispositif.
  2. l'amélioration de la prise en charge du handicap dans différentes villes au Cameroun. 500 personnes seraient concernées d’ici 2019.
  • L’Association Les Mains Ouvertes pour la construction d’un jardin d’enfant et d’un dispensaire à Bo Ngoc, village rural défavorisé au Nord du Vietnam. Cette construction se composera de trois salles de classe, d’une salle polyvalente, d’une cuisine et son coin repas, d’une véranda et d’un dispensaire. Ainsi, 100 enfants de moins de 4 ans pourront être accueillis tous les jours de la semaine et les femmes du village pourront recevoir des formations sanitaires.
  • La Congrégation française des sœurs carmélites de Saint-Joseph au bénéfice de l’ensemble scolaire Le Carmel Saint-Joseph, pour contribuer à l’aménagement de la création d’une classe ULIS (Unité Localisée pur l’Inclusion Scolaire) afin de répondre aux besoins spécifiques de certains enfants en difficultés.
  • L’Association pour le développement économique et social en Afrique (Adesaf) pour la réhabilitation du collège d’enseignement général de Boko en République du Congo et plus précisément un des bâtiments composé de deux salles de classe, d’une salle de professeur et d’une bibliothèque. Un système d’eau potable sera mis en place grâce à la collecte, au stockage et au traitement des eaux des pluies. Un potager pédagogique sera également créé afin de former les élèves à la culture de la terre.
  • L’Association ATIA pour le programme d’appui à la scolarisation d’enfants de 0 à 10 ans de familles les plus défavorisées en partenariat avec les écoles publiques de la ville d’Antananarivo à Madagascar. 1 500 mères et enfants de 0 à 2 ans seront concernées par le volet « éveil de la petite enfance ». 2 000 enfants concernés par le volet « éducation préscolaire ». 2 500 enfants concernés pour le volet « éducation primaire » avec prévention de l’échec scolaire et séances de soutien scolaire pour les plus faibles.
  • L’Association Grandir dignement  pour le programme « Mineurs en détention au Niger : de la protection à la réinsertion ». Ce programme promeut le respect des droits fondamentaux des enfants incarcérés. Pour cela, elle vise à améliorer les conditions et le respect de la dignité des enfants, à renforcer la réinsertion sociale et professionnelle. C’est ainsi que 150 mineurs, âgés de 13 à 18 ans bénéficient d’un accompagnement éducatif, d’un suivi judiciaire, d’un appui alimentaire et médical et d’ateliers d’enseignement et de formation professionnelle.
  • L’Association Les Amis de l’École spéciale de Brazzaville au Congo (établissement dédié à la scolarisation d’enfants exclus du système éducatif public) pour la reconstruction de la Case Saint Vincent, annexe de l’École spéciale, qui accueillait 400 élèves avant d’avoir été emportée dans un ravin suite à un glissement de terrain. 
  • L’Association Sukritham Trust pour la construction d’un second bâtiment avec dortoir qui permettra d’accueillir 25 jeunes filles en situation très précaire au sein de l’orphelinat Sukritham Girls Home à Kerala dans le Sud de l’Inde. Les jeunes filles suivent une scolarité et bénéficient d’un suivi psychologique et d’un développement personnel adapté à chacune d’elle à travers divers activités culturelles et sportives.

Les actualités


Du 01 Jan au 31 Déc 2017

Fondation Masalina

Subventions 2017

Du 01 Jan au 31 Déc 2016

Fondation Masalina

Subventions 2016

Du 01 Jan au 31 Déc 2015

Fondation Masalina

Subventions 2015

Du 01 Jan au 31 Déc 2014

Fondation Masalina

Subventions 2014

Du 01 Jan au 31 Déc 2013

Fondation Masalina

Subventions 2013