Raccourcis

La demeure d'un historien-collectionneur


Quand l’hôtel Dosne fut détruit, en 1871, par décision de la Commune, une partie des objets d’art que la maison contenait fut déposée au musée du Louvre avant de rejoindre les Tuileries, où étaient entassés les meubles, lesquels disparurent quelques semaines plus tard dans l’incendie du palais.

Les papiers personnels de Thiers, entreposés à la préfecture de police, subirent le même sort. Thiers obtint en réparation une indemnité consentie par la République. La famille s’employa alors à reconstituer son patrimoine mobilier et immobilier.

En 1873, on fit appel à l’architecte Alfred Aldrophe, recommandé par les Rothschild, pour construire un nouvel hôtel particulier sur les ruines de l’ancien.
Les façades à fronton couronnées d’une balustrade se réclament du style Louis XVI à la mode vers 1870.
Au rez-de-chaussée, on trouve maintenant une enfilade de salons, décorés de panneaux moulurés et dorés ou de tentures bleu sombre et où sont exposés dessins et tableaux.
Un grand escalier permet d’accéder à la bibliothèque Thiers, ancien cabinet de travail, et à la chambre de Thiers où sont actuellement conservés les souvenirs de l’homme d’État et ses livres de chevet.

Hôtel Dosne-Thiers
27, place Saint-Georges, 75009 Paris
Tél. : 01 48 78 14 33 ou 01 48 78 92 90
Télécopie : 01 48 78 92 92
Administrateur : Sandrine Arnold Folpini
Pour les locations et mises à disposition
Secrétariat

www.fondation-dosne-thiers.fr